L’appellation

La naissance de l'appellation

Dans l'Auxerrois la vigne subsiste dans quelques villages dont Irancy, où la vocation viticole est profondément ancrée.
L'appellation " Bourgogne Irancy " a été reconnue par un jugement du tribunal civil de première instance de l'Yonne le 24 décembre 1930. Celui-ci réservait l'appellation " Bourgogne Irancy " aux vins rouges récoltés sur la seule commune d'Irancy à l'exception des vins issus de plants hybrides. A cette époque, le Pinot Noir, cépage bourguignon par excellence, commence à reconquérir les côteaux d'Irancy, où dominent le Gamay, le César, le Tressot, etc…
Le Comité National de l'INAO du 10 février 1977 approuve officiellement le projet de décret modificatif permettant l'adjonction du nom d'Irancy à l'AOC Bourgogne (donc exclusivement issu de Pinot Noir et de César) pour les vins de la seule commune d'Irancy.
Le décret du 2 septembre 1991 officialise l'extension de l'appellation Bourgogne Irancy aux secteurs des communes de Vincelottes et de Cravant, proposée par le syndicat de défense du Bourgogne Irancy.
Approuvée par l'INAO lors de sa session du 4 et 5 novembre 1998, l'AOC communale Irancy vient de naître. Première concernant un vin rouge produit dans l'Yonne, elle salue les efforts de qualité accomplis par les vignerons depuis plusieurs générations et consacre la reconnaissance de l'identité et du caractère du terroir d'Irancy.